Faire un don !

Bonne arrivée Chiara !

Bonjour 🙂

Je suis Chiara, bénévole au CNAO pendant 2 mois avec Mathilde ! J’ai commencé il y a une semaine et demie et il y a déjà beaucoup de choses à dire : c’est une nouvelle réalité, où je me réinvente doucement en tant que professionnelle mais, en même temps, où je sens que notre profession s’adapte parfaitement et s’approprie ces différents modes de vie très naturellement !

En effet, en tant que praticiens de la vie quotidienne, nous devons faire face à de nouvelles activités, de nouveaux gestes, de nouvelles postures, de nouveaux jeux, de nouvelles façons de vivre.

Ainsi, ici, parmi les activités signifiantes pour Mr L., un homme atteint d’AVC, c’est de faire la lessive à la main et d’enfiler une longue chemise à gros boutons en pagne africain (logiquement faite à la main et sans étiquette pour se repérer !).

Aussi, H., un enfant atteint de paralysie cérébral, qui travaille la motricité fine, et qui prend le jouet et essaie de le faire tenir en équilibre sur sa tête.

Et encore K, la maman d’A. atteint de paralysie cérébrale, qui nous montre une stratégie ingénieuse pour positionner et stimuler son enfant en position assise : mettre un tabouret allongé, le remplir de tissus pour éviter que H ne se blesse, et…. Le mettre dedans ! Tout simplement génial !

Tout cela me fait réaliser que j’ai beau avoir étudié et pratiqué l’ergothérapie, je ne cesserai jamais d’apprendre de mes patients, de m’étonner des stratégies innovantes qu’ils ont mis en place et d’en chercher d’autres avec eux.

Demain, avec Mathilde, nous aurons également l’occasion de faire une visite à domicile, afin de trouver des stratégies pour réduire les difficultés de la famille de A, une femme adulte avec un retard psychomoteur, et d’améliorer son positionnement. Une excellente occasion d’entrer encore plus en contact avec nos patients et la vie quotidienne togolaise.

En plus de toutes ces petites mais grandes rencontres, j’ai eu l’occasion de participer à un événement e organisé ici au CNAO pour la journée de la femme. Dans un premier temps, j’ai écouté et assisté à la dernière partie du débat auquel participaient de nombreux professionnels travaillant ici. Le thème était « Avantages et inconvénients d’une femme travaillant dans une famille » ; j’ai vécu ce moment comme un cadeau précieux pour enrichir et élargir mes visions du multiculturalisme. Après le débat… la fête ! Nous avons partagé un déjeuner et une après-midi de musique, de danses modernes et traditionnelles et… de sueur ! Il était satisfaisant de voir combien il est important ici de célébrer cet événement et de travailler en synergie pour accroître et améliorer la prise en compte des femmes et de leurs droits !

Il y a des limites environnementales, des limites données par l’éwé (que j’ai tant envie d’apprendre ! !), des limites économiques, mais toutes (ou presque 🙂 ) sont surmontables par la force de notre profession qui, partant des besoins du patient et de sa famille, arrivent toujours, une fois de plus, à être utiles !

Eyizande !

Bénévole en relation avec l'article